Un début mars sous la neige peu propice au marché

Le samedi 3 mars s’est déroulée à Riggisberg la 51ème Vente aux enchères de bétail d’élevage et de rente organisée par le syndicat des éleveurs de Gantrisch.

01 Jan 1970 01:00 - CET

Le samedi 3 mars s’est déroulée à Riggisberg la 51ème Vente aux enchères de bétail d’élevage et de rente organisée par le syndicat des éleveurs de Gantrisch. Malgré la neige qui avait abondamment recouvert tout le paysage même en plaine, le public s’est déplacé en nombre appréciable, mais l’humeur n’était pas vraiment propice à des achats. En effet, on craignait encore que l’hiver se prolonge et que le fourrage vienne à manquer.

Ainsi, la vingtaine de vaches présentée n’a pas été vendue dans sa totalité. Il y a eu des retraits à cause de prix de réserve non atteints. On est monté dans les enchères jusqu’à 3300 francs pour une grande génisse portante d’un taureau de race Angus, lourde et prête à vêler, et on a touché un plancher avec le dernier numéro présenté : une génisse fraîche vêlée mais petite, qui a été adjugée pour 2500 francs. Entre ces extrêmes, plusieurs jeunes vaches sont parties à 2800 francs et quelques autres entre 3100 et 3200 francs.

Plus de nouvelles